L’Europe propose sa coopération à l’Algérie contre le terrorisme

Le Premier ministre du Portugal et président du Conseil européen, José Socrates, a déclaré hier à Alger que l’Union européenne et son pays sont prêts à coopérer avec l’Algérie dans sa lutte contre le terrorisme. «Je voudrais au nom de l’UE et du Portugal dire que nous sommes disposés à apporter toute notre coopération et tout ce qui est nécessaire pour lutter contre cette barbarie (terrorisme)», a déclaré le Premier ministre portugais qui avait déjà fermement condamné les attentats du 11 décembre dernier.

«Je viens en ma qualité de président de l’UE pour exprimer ma solidarité avec le peuple, les autorités et le président algériens, et exprimer notre condamnation très ferme et très vive des deux attentats dont a souffert le peuple algérien», a-t-il ajouté. Socratès a exprimé, en outre, «toute l’amitié qu’il a pour l’Algérie et son président». Il a souligné devant les journalistes qu’il est venu en Algérie pour «préparer avec les autorités et le président algériens le prochain sommet entre les deux pays qui se tiendra au début de l’année 2008″.

Socratès a annoncé en outre qu’il inaugurera, durant son séjour à Alger, l’exposition d’art islamique qui a, a-t-il dit, «une grande valeur symbolique pour le Portugal». Pour le Premier ministre portugais, cette exposition représente pour le Portugal toute sa fierté et tout l’honneur qu’il a à partager ce patrimoine hérité.

A noter qu’au lendemain des derniers attentats meurtriers, M. Socrates avait été le premier a affirmer, dans un message adressé au président de la République, que son pays demeurait aux côtés de l’Algérie « dans sa lutte contre toute forme de terrorisme ». Le Portugal avait qualifié les attentats à la bombe de « crimes odieux » tout en soutenant que cet « acte barbare » ne pourra pas venir à bout de la détermination de l’Algérie à mettre un terme à ce fléau.

Un nouvel élant des relations Algérie-Portugal

Le Premier ministre portugais, qui est en visite officielle en Algérie, s’est entretenu avec le président de la République, en présence des hauts responsables des deux pays, sur le développement des relations bilatérales, notamment dans le secteur de l’énergie. Le Portugal est l’un des plus importants clients de l’Algérie qui avait exporté vers ce pays 1,6 milliard de dollars de marchandises essentiellement des hydrocarbures durant l’année 2006. D’ailleurs, en avril dernier, Sonatrach et le groupe énergétique portugais Energias (EDP) avaient signé un mémorandum d’entente portant mise en place d’un partenariat stratégique couvrant les domaines du gaz naturel et de l’électricité. Les relations bilatérales entre les deux pays connaissent ces dernières années un nouvel élan, comme en témoigne le nombre de visites de hauts responsables et la signature en juin 2005 de sept accords bilatéraux lors de la visite officielle du président Bouteflika au Portugal.

Les deux pays avaient également signé un Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération, à l’occasion de la visite en Algérie de l’ancien Premier ministre portugais, M. Pedro Santana Lopez. En janvier dernier, la première réunion de haut niveau algéro-portugaise s’est tenue à Alger en vertu de ce traité d’amitié. Cette réunion a été sanctionnée par la signature de six accords dans les domaines diplomatique, judiciaire, scientifique et celui des transports.

Au chapitre de la coopération économique, les deux pays se sont engagés à examiner toutes les possibilités qu’offrent les économies des deux pays par l’instauration de relations « rénovées et privilégiées ». Les entreprises portugaises s’intéressent de plus en plus au marché algérien et participent aux appels d’offres dans différents domaines d’activité en Algérie.

Par M. S., pour Le Quotidien d’Oran