L’éternel combat de Kofi Annan pour l’Afrique

L’ancien Secrétaire Général de l’ONU, Kofi Annan entend bien poursuivre son combat pour l’Afrique. Il préside aujourd’hui l’APP (Africa Progress Panel). Cette organisation, temporairement basée à Londres, s’installera bientôt à Génève.

L’ex-secrétaire général des Nations Unies préside aujourd’hui l’ Africa Progress Panel. Cet organisme indépendant actuellement installé à Londres prévoit de déplacer son secrétariat général à Genève. La ville où Kofi Annan a étudié est aussi son lieu de résidence maintenant. Outre cet aspect de proximité non négligeable, Genève est également l’une des capitales européennes des Organisation non-gouvernementales traitant de l’Afrique. Prévu et souhaité, ce déménagement ne devrait pas s’effectuer avant le recrutement du Secrétaire général de l’APP. Selon une offre d’emploi parue la semaine dernière dans The Economist, l’APP recherche une personne de haut profil pour gérer la structure temporairement basée à Londres.

La mission de l’APP

Enrichi par son prix nobel de la paix et son expérience internationale, Kofi Annan compte mettre ses compétences et son expertise au profit de cet organisme.
Créé après le sommet du G8 à Greeneagles, Ecosse (Juillet 2005), où l’Afrique constituait le centre des débats, l’APP a pour vocation de rappeler aux grands décideurs leurs engagements passés, pour qu’ils soient suivis d’actions perreines. Depuis ce sommet, des progrès ont été faits, avec notament la suppression des dettes de 18 pays africains, pour un montant d’environ 5 milliards d’euros selon la World Bank.

En lançant le 24 Avril dernier, à Berlin, cet organisme avec l’ex-directeur général du FMI Michel Camdessus, le professeur Peter Eigen de Transparency International, Bob Geldhof, fondateur de Band Aid, ou encore Robert Rubin, ex-secrétaire américain au Trésor, et le Prix Nobel de la paix Mohammad Yunus, Kofi Annan compte rappeler que cette initiative de Tony Blair doit se poursuivre.
Selon lui, «l’Afrique a un énorme potentiel et un grand appétit de changement.» Dans un monde globalisé, les nantis ne peuvent pas se permettre de laisser à la traîne un continent entier.

La supervision du G8 en Allemagne

Dans moins d’un mois, le sommet du G8 ouvrira ses portes à Heiligendamm en Allemagne. Il se déroulera du 6 au 8 Juin prochain, sous la présidence de la chancelière allemande Angela Merkel. L’Africa Progress Panel va rappeler les dirigeants présents à leurs promesses afin que les Objectifs du Millénium soient atteints d’ici 2015. Outre ceux des 8 plus grandes nations industrielles, seront également présents les représentants de cinq pays émergents pour évoquer les futurs développements économiques.

L’Afrique étant le thème principal de la conférence, d’importants pays du continent seront aussi conviés. La chancelière allemande dit s’être préparée à l’évènement : « J’ai eu beaucoup d’entretiens ces dernières semaines pour me familiariser avec les problèmes et les progrès du continent africain. J’ai parlé avec Bono, le leader du groupe U2 qui a donné nombre de concerts importants et enthousiasmé les gens, surtout les jeunes, pour l’Afrique. J’ai rencontré l’African partnership Forum, conduit par Kofi Annan et supporté par Bob Geldhof et nous avons évoqué ce qu’il faut faire et comment nous pouvons améliorer notre soutien financier envers l’Afrique. »
Allons-nous vers des jours meilleurs? Bonne question! Quoi qu’il en soit, cette journée internationale de l’Afrique est à placer sous le signe du co-développement, souhaité et souhaitable.

Pour en savoir plus:

Site de l’Africa Progress Panel

Site de l’ONU