L’esclavage à la Mairie de Paris

Pour évoquer la mémoire de l’esclavage dans les sociétés d’Outre-Mer, la ville de Paris se met en quatre : soirée-débat dans les salons de l’Hôtel de ville et colloque à l’université Paris 8 jusqu’au 22 juin.

Mercredi 19 juin, les salons de l’Hôtel de Ville ont reçu près de 300 personnes venues écouter historiens et philosophes lors une soirée-débat sur la mémoire de l’esclavage dans les sociétés d’Outre-Mer. Les ors de la République au service d’une histoire douloureuse : en 1802, Bonaparte rétablissait l’esclavage dans les colonies.

Selon Thierry Lentz, Directeur de la Fondation Napoléon, le rétablissement de l’esclavage en 1802 est quasiment passé inaperçu en métropole. Bonaparte, alors Premier Consul, marche vers les pleins pouvoirs. Pour s’assurer le soutien des milieux d’affaires, il décide le rétablissement de l’esclavage pourtant aboli depuis 1794. Dans les Antilles, la plus grande des îles, Saint-Domingue est gouvernée par Toussaint Louverture. Les 20 000 hommes de l’expédition Leclerc, beau-frère de Bonaparte, ne parviendront pas à y rétablir l’ordre ancien.

Après plusieurs mois de combats, l’indépendance de Saint-Domingue, sous le nom d’Haïti, est proclamée le 1er janvier 1804.

Pans de mémoire

Georges Lafare, du Cercle Frantz Fanon évoque la mémoire de l’esclavage qui a longtemps été une  » anti-mémoire  » dans la communauté antillaise : les manuels scolaires, l’histoire enseignée n’en disaient rien.  » Nous étions aveugles et sourds.  »

Le public est en haleine. Ce sont des pans entiers de mémoire qui surgissent : les révoltes d’esclaves, l’exemple de libération montré par Haïti, premier Etat noir indépendant au monde. Le besoin d’histoire, ou plutôt, le manque d’histoire, est réel. Cette soirée préfigure la tenue du colloque prévu à l’université de Paris 8 du 20 au 22 juin. Au programme :  » Ruptures et continuités de la politique coloniale française : 1802 – 1804 – 1825 – 1830 « . Historiens du monde entier participent, invités par l’Apece, l’Association pour l’Etude de la Colonisation européenne. Le rétablissement de l’esclavage par Bonaparte en 1802 sert de point de départ aux communications.

Informations à l’adresse colloque1802@aol.com. Lieu : Université de Saint-Denis du 20 au 22 juin de 9 h à 18 h.

Plus d’information sur le site Gens de la Caraïbe.