L’Erythrée, « la plus grande prison au monde » pour les journalistes

Trois journalistes érythréens incarcérés depuis dix ans dans leur pays sont décédés, a annoncé jeudi Reporters sans frontières (RSF). Ils sont morts dans le camp pénitentiaire d’Eiraeiro, un « goulag africain », selon l’organisation de défense de la liberté de la presse. L’Erythrée est « la plus grande prison d’Afrique pour les professionnels des médias », précise RSF. « Des journalistes ont été jetés en prison, certains depuis plus de dix ans, simplement pour avoir osé s’exprimer. Un par un, ils disparaissent », ajoute l’organisation.

Lire aussi :

 Journaliste en Afrique : un métier à risques