L’épidémie de Chikungunya se répand rapidement au Gabon

L’épidémie de Chikungunya se répand rapidement au Gabon a déclaré dimanche à Libreville le Dr Sylvain Mouity, du service d’accueil du Centre hospitalier de la ville, le plus grand hôpital du pays.

« De 5.500 cas enregistrés la semaine dernière, le nombre de patients a atteint rapidement 23.000 cette semaine. C’est le signe que l’épidémie de Chikungunya a pris de l’ampleur », a affirmé le Dr Sylvain Mouity.

« La lutte anti-vectorielle contre le vecteur du Chikungunya au Gabon constitue le principal moyen de prévention, mais depuis le début de la semaine, les autorités sanitaires ont montré leurs limites », a ajouté le Dr Mouity.

Il a souligné que l’environnement, la pauvreté et le climat favorisent la propagation du virus de Chikungunya de même que celui du plasmodium falcifarum responsable du paludisme.

Transmise par le moustique aedes, le Chikungunya pourrait faire des ravages au Gabon, notamment à Libreville où vivent près de 700.000 habitants dont plus de la moitie réside dans des quartiers pauvres et insalubres.

A Libreville quelque 7.800 personnes sont atteintes du Chikungunya, une maladie qui se manifeste, entre autres, par de fortes fièvres, des maux de tête, des éruptions cutanées et des douleurs musculaires.

Malgré sa rapide propagation, la maladie n’a pas encore officiellement fait de décès au Gabon.

Lire aussi : Le Cameroun se barricade contre le chikungunya