L’empire Link

Premier fournisseur d’accès égyptien, Link est aussi leader de la construction et du rachat de sites Internet. Un an après avoir acheté huit portails égyptiens importants, la société est incontournable pour qu’un site marche. Analyse d’un monopole.

Link est le premier fournisseur d’accès égyptien avec plus de 100 000 utilisateurs et 50% de parts de marché. Il possède la plus large bande-passante d’Egypte et est détenu à 75% par Orascom Telecom, le plus grand opérateur GSM indépendant du Moyen-Orient et d’Afrique. Link est aussi la société qui a racheté le plus grand nombre de sites Internet égyptien, régnant sans partage sur le marché. Il comptabilise aujourd’hui douze sites, après en avoir racheté huit l’année dernière.

Et pas des moindres : il a repris dans son giron des sites très populaires en Egypte comme Otlob, portail de commande en ligne de nourriture, de fleurs, de vidéos et de produits pharmaceutiques, le site de la société immobilière Real Estate ou bien encore le site de recrutement qui écume le Moyen-Orient, Career Mideast  » Nous avons adopté une structure dans laquelle les produits (les sites, ndlr) ont toujours leur indépendance mais font aussi partie de l’infrastructure Link. Ce qui fait que nous avons réussi à garder quasiment 100% du personnel de chaque société « , assure Khaled Bichara, président de Link, à Business Today.

Famille Link

Pourtant, derrière cette image idyllique de la  » famille Link « , certains acteurs de l’Internet égyptien s’inquiètent de cette concentration que ne souffre pas (ou peu) de concurrence. Difficile aujourd’hui pour un site égyptien de bénéficier d’une bonne visibilité s’il n’est pas appuyé par Link. Car l’entreprise a mis au point une technique redoutable pour capter les internautes : tous ses sites se ressemblent plus ou moins. Ils ont sensiblement la même apparence, le même habillage, le même mode de navigation.

Résultat :  » Si vous savez surfer sur l’un, vous saurez surfer sur les autres « , clame Khaled Bichara. Sans compter les liens qui relient les sites entre eux. Ainsi, en allant consulter les programmes culturels cairotes sur Yallabina, vous vous retrouverez sans même vous en rendre compte à réserver vos places de cinéma sur Yalla Cinema.  » Je pense que ceux qui voudraient nous concurrencer auront besoin de beaucoup de temps et des outils adéquats « , livre Khaled Bichara. Link n’a donc pas fini de bâtir son empire Internet.

Visiter le site.