L’Égypte reçoit son premier lot de vaccin contre le Coronavirus

Hala Zayed

L’Égypte a reçu son premier envoi d’un vaccin contre le Coronavirus, qui a été testé aux Émirats Arabes Unis et serait efficace à 86%. L’expédition du géant pharmaceutique d’État chinois Sinopharm a atterri, jeudi soir, à l’aéroport international du Caire, en provenance des Émirats Arabes Unis.

La ministre égyptienne de la Santé, Hala Zayed, et des diplomates de Chine et des Émirats Arabes Unis étaient à l’aéroport pour accueillir l’envoi. L’Égypte, le pays le plus peuplé du monde arabe, a connu une augmentation des infections, ces dernières semaines, au milieu des avertissements du gouvernement concernant une deuxième vague.

Le décompte global du pays s’élevait à 120 147 cas, avec 6 854 décès, jeudi. Le gouvernement prévoit de vacciner d’abord les travailleurs de la santé, en particulier ceux qui traitent des cas de Covid-19. Ils doivent recevoir deux doses du vaccin pendant 21 jours.

Le vaccin Sinopharm a été approuvé pour une utilisation d’urgence dans quelques pays et la société mène toujours des essais cliniques de stade avancé dans 10 pays. Le vaccin de Sinopharm repose sur un virus tué, semblable au fonctionnement de la vaccination contre la polio.

Quant aux vaccins développés par des sociétés occidentales, comme le coup de feu Pfizer / BioNTech, ils ciblent la protéine de pointe du virus à l’aide d’acide ribonucléique, ou ARN. Le vaccin sera administré en priorité au personnel médical, aux personnes atteintes de maladies chroniques (cancer, insuffisance rénal…), aux personnes âgées… les traitements préventifs en deux doses.