L’Egypte protégera ses intérêts face au barrage éthiopien

L’Egypte, inquiète du projet de barrage hydroélectrique que veut construire l’Ethiopie en amont du Nil, n’exclut aucune option pour protéger ses intérêts, a déclaré lundi le président Mohamed Morsi, tout en ajoutant que son pays ne voulait pas la guerre. Dans un discours devant ses partisans au Caire, et retransmis à la télévision, le chef de l’Etat a souligné l’importance du Nil pour l’Egypte. « Nous ne sommes pas les avocats de la guerre mais nous ne permettrons jamais que soit mise en péril notre sécurité en matière d’approvisionnement en eau », a-t-il lancé.