L’Egypte et l’Inde discutent d’un accord de libre-échange

L’Egypte et l’Inde ont entamé des discussions sur un accord de libre-échange entre les deux pays dits émergents, Naw-Delhi considéré globalement comme un hub de la technologie, espérant améliorer à partir du Caire son accès au marché africain.

L’annonce de ces discussions a été faite mardi par le ministre du Commerce et de l’Industrie d’Egypte, Rashid Mohamed Rashid, qui a fait savoir qu’il discutait de cette possibilité avec son homologue indien, Kamal Nath. Les deux ministres devraient se rencontrer dans le courant de cette semaine pour officialiser leur accord commercial.

« Un ALE (Accord de libre-échange) pourrait être la meilleure initiative pour booster le commerce et l’investissement. C’est ce dont nous discuterons avec l’Inde », a déclaré M. Rashid en Inde.

Les deux ministres prévoient de débattre de l’Accord de libre- échange, mais ont également averti que si un accord ne pouvait être conclu présentement, ils pourraient étudier d’autres possibilités commerciales afin de continuer à faire progresser leurs relations financières.

L’Egypte et l’Inde sont déjà d’accord pour supprimer les restrictions liées au visa pour les citoyens des deux nations, à compter de cet été.

Cet accord a été reçu avec satisfaction et M. Rashid pense qu’il renforcera le tourisme et la coopération entre les deux pays. Le commerce bilatéral entre l’Egypte et l’Inde représente environ 3 milliards de dollars US par an.

Les deux parties ont également exprimé le désir d’améliorer leurs systèmes bancaires.

M. Rashid a, enfin, dit qu’il espérait la signature d’accord qui permettrait aux banques de chacun des pays d’ouvrir des agences dans le pays de l’autre, soulageant ainsi les citoyens voyageant à destination ou en provenance de chacun des deux pays.

Lire aussi : L’Inde déclare la « guerre » à la Chine en Afrique