L’Egypte assure sa sécurité avec de nouvelles lois antiterroristes

Le Président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi a ratifié ce dimanche des nouvelles lois antiterroristes qui prévoit un certain nombre de mesures afin de renforcer la sécurité du pays en proie à de multiples attentats.

L’Egypte est régulièrement la cible d’attentat d’islamistes. Craignant pour la sécurité, le pays a mis en place de nouvelles lois anti-terroristes. En effet, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a ratifié ce dimanche une loi antiterroriste qui prévoit la création de tribunaux spéciaux, fournit des protections juridiques aux policiers chargés de la mettre en œuvre. De plus, une amende est prévue au cas où les journalistes rapporteraient des informations contredisant les communiqués officiels en cas d’attentat.

Ces nouvelles lois prévoient de multiples peines prévues pour les activités terroristes. Créer ou diriger une organisation terroriste est passible de la peine capitale ou de la prison à vie. De plus, appartenir à un groupe terroriste est passible d’une peine de dix ans de prison. Le financement d’une « organisation terroriste » pourra valoir la prison à vie. La nouvelle loi permet aux policiers et aux militaires d’user de la force dans l’exercice de leurs fonctions sans être poursuivis par la justice.

Une amende entre 23 000 et 58 000 euros est encourue par toute personne diffusant ou publiant de fausses informations sur des attentats ou des opérations contre des djihadistes. Une mesure qui s’attaque aux médias et aux réseaux sociaux. Le gouvernement prévoyait initialement une peine minimale de deux ans de prison. Il y avait renoncé face à la colère locale et internationale.

Depuis la chute de Mohamed Morsi et l’arrivée au pouvoir d’Abdel Fattah Al-Sissi, les partisans de l’ex-Président ont subi de violentes répressions puisque 1400 d’entre eux ont été tués. Des dizaines de milliers d’autres ont été arrêtées, dont plusieurs centaines condamnées à mort dans des procès de masse expéditifs, qui sont, selon l’Organisation des Nations unies, « sans précédent dans l’histoire récente » du monde.

Lire aussi :

 [Egypte : sous la menace de Daech, l’état d’urgence prolongé dans le Sinaï

 >https://www.afrik.com/egypte-sous-la-menace-de-daech-l-etat-d-urgence-prolonge-dans-le-sinai