L’Eglise presbytérienne Camerounaise s’enrichit de deux nouveaux pasteurs

Pasteurs de l’Eglise presbytérienne du Cameroun
Pasteurs de l’Eglise presbytérienne Camerounaise

Lors des 14èmes assises ajournées de l’Eglise presbytérienne Camerounaise, synode Babimbi, consistoire Adna, tenue du 16 au 17 juillet 2022 à la paroisse Manogla, située dans le troisième arrondissement de Douala, capitale économique camerounaise, les licentiates Bassoli Tombog Justin et Ndaptjé Paul ont été consacrés à la charge pastorale.

Nouveaux pasteurs 1Le temple de cette paroisse a fait le plein d’œuf, en cette matinée du 17 juillet, pour accueillir les autorités de tous bords, des membres de famille, des amis et connaissances, tous venus pour un seul et même but : «être des témoins oculaires» de cette cérémonie. Dans son homélie, le Révérend Binong Pascal Jules, principal célébrant du jour et par ailleurs modérateur du consistoire Adna, révèle que «dans l’EPC (Eglise presbytérienne Camerounaise) deux documents régulent la vie, la doctrine et les procédures dans l’EPC, la Bible et la Constitution. Un opuscule de cette église en 2003 (Eglise Presbytérienne Camerounaise) édifie les intéressés quant à ses objectifs, son rôle et ses missions, sa philosophie. L’Eglise Presbytérienne Camerounaise a reçu de son Chef et Sauveur Jésus-Christ, la tâche de transmettre à toute créature le message du royaume de Dieu. Elle affirme, avec toutes les Eglises de la Réforme dont elle en est une, l’autorité souveraine des Saintes Ecritures, et trouve en elles la règle de la loi et de la vie».

Nouveaux pasteurs 2«L’expression de sa foi est la Bible, rien que la Bible. Elle proclame le salut par la grâce, par le moyen de la Foi en Jésus-Christ. La prédication de la parole et l’administration des sacrements sont les signes par lesquels on la reconnaît. Elle poursuit également l’accomplissement de sa tâche par l’enseignement de la doctrine, la cure d’âme, les œuvres médicales et scolaires, les associations religieuses particulières notamment celles pour la jeunesse, pour les femmes et pour les hommes, la bienfaisance, par l’envoi des messagers vers ceux qui ne connaissent pas encore l’Evangile. Prenant appui sur les promesses du Seigneur et sous la conduite de l’Esprit Saint, avec la ferme assurance de l’espérance de la foi. La gestion de l’EPC est participative avec la forte implication des pasteurs, des anciens d’église et des laïcs pour toutes les échelles de la vie sacerdotale», poursuit le religieux.

Le Révérend Binong Pascal Jules d’ajouter : «Dieu a appelé nos deux fils. Il leur demande d’aller dans le monde, de faire de toutes les nations, des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit».

«Que le Seigneur vous accorde la grâce, afin de paitre son troupeau sans reproches, sans relâche», a-t-il conclu.

Nouveaux pasteurs 3Les deux nouveaux bergers, les nommés Bassoli Tombog Justin et Ndaptjé Paul, sont chacun nanti d’une licence en théologie. Le Révérend Bassoli Tombog Justin, âgé de 42 ans, marié et père de deux enfants, s’exprime couramment en français, anglais et bassa. Et quant au Révérend Ndaptjé Paul, âgé de 34 ans, marié et père de trois enfants, il s’exprime couramment en français, anglais, bassa et bulu. Pour l’ancien de l’église Daniel Ngom, «la paix et la cohésion sont des choses très précieuses que ce soit à l’église qu’ailleurs. Car grâce à elles, nous pouvons parvenir à la prospérité. J’attends donc de ces deux nouveaux bergers, qu’ils continuent à les faire régner. Et ce n’est que par cette voie, qu’ils pourront mener à bien leurs missions, combien lourdes, mais exaltantes. Je leur souhaite bon vent !».

Nouveaux pasteurs 4 Nouveaux pasteurs 5