L’éducation, la « bonne réponse » pour lutter contre le travail des enfants

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants jeudi, l’Organisation Internationale du Travail (OIT) affirme que l’éducation est la « bonne réponse » à l’éradication du problème. Malgré les progrès effectués ces dernières années pour lutter contre ce fléau, 70 millions d’enfants restent encore privés de scolarité primaire pour travailler à un âge précoce dont la majorité se trouvent en Afrique. Le Bureau international du Travail (BIT) a affirmé jeudi que l’éducation était fondamentale pour briser le cycle du travail des enfants et de la pauvreté, ainsi que pour éradiquer les pires formes du travail des enfants d’ici à 2016. La Journée mondiale sera célébrée dans près de 60 pays à travers le monde.