L’Assemblée nationale de Yaoundé dévastée par les flammes

incedndie2.jpg

Le feu s’est déclaré au 4è niveau du bâtiment administratif de l’Assemblée nationale de Yaoundé qui a été à moitié détruite dans la nuit de jeudi à vendredi. L’incendie serait, a priori, d’origine accidentelle.

Un incendie s’est déclaré dans la nuit du jeudi 16 novembre au vendredi 17 novembre 2017 dans l’Assemblée nationale camerounaise. Même si selon Issa Tchiroma Bakary, porte-parole du gouvernement camerounais, il est encore trop tôt pour mesurer l’ampleur des dégâts. Toutes les dispositions sont prises et toutes les forces compétentes sont à l’œuvre, les images sont saisissantes.

Les secours, notamment les sapeurs-pompiers sont arrivés pour éteindre le feu et limiter les dégâts et l’incendie a été maitrisé au milieu de la nuit mais les étages 4, 5, 6 et 7 ont été en quasi totalité détruits.

Les causes de l’incendie elles, restent inconnues, mais tout porterait à croire qu’il s’agit d’un accident : « La probabilité est forte pour que l’origine de cet incendie soit accidentelle. Compte tenu de la manière dont notre Assemblée Nationale est gardée, par des militaires, gendarmes et policiers formés qui opèrent la garde de cet édifice 24h24, il serait fort surprenant qu’une main criminelle puisse se glisser à travers les mailles de ce dispositif sécuritaire, pour causer un tel incendie ».

Le porte-parole du gouvernement rassure également que « le bureau du secrétaire général, celui du président, comme l’hémicycle, demeurent intacts. La même chose s’agissant des bureaux où se tiennent les commissions. Une manière donc de rassurer que l’Assemblée Nationale va poursuivre son travail dans les conditions habituelles », rapporte Cameroon Info qui publie de nombreuses photos

incedndie2.jpg