L’artiste camerounais Elvis Kemayo a fêté ses 40 ans de carrière musicale à Douala

L’artiste Elvis Kemayo est revenu à la source ce samedi 10 novembre à Douala pour partager ses 40 ans de carrière musicale avec ses fans.

Né en 1948 à New-Bell, à Douala, au Cameroun, Pierre Kemayo aka Elvis Kemayo (en référence à son idole Elvis Presley) s’illustre en 1984 avec son titre « Africa music non-stop », un pot-pourri brassant divers styles dont le makossa, le soukouss, le zouk, le funk et le rock. Elvis Kemayo fut directeur de l’Orchestre National du Gabon et initiateur du studio Mademba à Libreville…

Elvis Kemayo débute dans la musique à l’âge de 13 ans, en tant que chanteur d’un groupe de son quartier. Mais ce n’est que trois ans plus tard, qu’il commence à animer des clubs de Douala, et à 19 ans, il est invité au King’s Club de Yaoundé, la capitale. En 1970, il rejoint Port Gentil, au Gabon où il se fait un nom en jouant dans divers night-clubs. Sa renommée sera telle qu’il sera plus tard directeur de l’Orchestre National du Gabon et initiateur du studio d’enregistrement Mademba à Libreville. En 1984, Elvis Kemayo s’illustre avec son énorme titre « Africa music non-stop », un pot-pourri brassant divers styles dont le makossa, le soukouss, le funk et le rock et qui deviendra un énorme hit repris par nombre d’artistes du continent.

A la fin des années 1990, Elvis Kemayo est nommé Directeur Général de JPS, un label indépendant camerounais de production et de distribution fondé par Jean-Pierre Saar. En 2000, il sort son propre opus, Vision, et produira par la suite divers artistes africains, dont J.B. Mpiana, Manu Dibango, Werrason et Wenge Musica Maison Mère, Lady Ponce, Zaïko Langa Langa, Madilu System, Grace Decca, et bien d’autres encore. L’année 2008 le voit produire et réaliser musicalement MbaAbessolo, l’album du Gabonais Alexis Abessolo devenu un énorme hit. Mais Elvis Kemayo ne s’arrête pas à la production, son ambition l’amène en 2011 à se présenter à l’élection du Président du Conseil d’Administration de la société des droits d’auteur du Cameroun, la SOCAM (Société Civile Camerounaise de l’Art Musical).