L’ancien président Pascal Lissouba autorisé à rentrer au Congo

L’ancien président congolais, Pascal Lissouba, est libre de rentrer à tout moment au Congo, a déclaré lundi soir à Paris l’ambassadeur du Congo en France, Henri Lopès.

« Le président Lissouba est la dernière figure politique importante de l’opposition encore en exil. Je répète ce que le président Dénis Sassou N’Guesso avait dit lors d’un voyage à Paris: il est libre de rentrer au Congo », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. Selon M. Lopès, plusieurs anciens proches collaborateurs de M. Lissouba sont déjà rentrés à Brazzaville sans être inquiétés.

« J’ai reçu, en son temps, des instructions très claires de mon gouvernement pour permettre à l’ancien Premier ministre Bernard Kolélas de venir en France puis de rentrer à Brazzaville. L’ancien Premier ministre Joachim Yhombi-Opango est également rentré récemment au pays sans problème », a souligné l’ambassadeur du Congo à Paris.

Evincé du pouvoir en 1997 par un coup d’Etat, Pascal Lissouba, âgé de 76 ans, vit depuis 2004 en exil en France. Il avait été condamné par contumace en 2001 à 30 ans de prison officiellement pour « crimes économiques ».