L’Algérie se vend sur le Net

L’Algérie veut redevenir une destination touristique prisée. Elle en possède tous les atouts mais souffre d’une mauvaise image. Pour voir l’Algérie autrement, plusieurs sites se sont créés. Leur but : attirer les touristes.

L’Algérie regorge d’attraits touristiques et culturels. Avec 1 200 km de côtes et 6 000 km de frontières avec la Tunisie, la Libye, le Niger, le Mali, le Maroc et la Mauritanie, ce vaste pays offre des paysages impressionnants, des forêts aux cimes enneigées, en passant par le désert. Malgré cette diversité, le tourisme algérien peine encore à redémarrer. Pour se faire une idée des destinations, se documenter sur le pays et piocher des idées pour un futur voyage, rien de tel qu’un clic sur les différents sites consacrés au tourisme dans le pays.

D’abord, le site de l’Office national du tourisme (ONT) qui propose ses coups de coeur comme la vallée du M’Zab et son habitat traditionnel datant du Xème siècle, la casbah d’Alger ou encore Djemila, étalant ses temples et ses basiliques à 900 mètres d’altitude. Le directeur général de l’ONT en profite pour se féliciter dans un édito que la destination Algérie reprenne peu à peu une place dans les catalogues des tours-opérateurs étrangers.

Spécialiste du Sahara

Le site du ministère du Tourisme et de l’artisanat, assez complet, passe en revue les atouts naturels du pays ainsi que son patrimoine culturel, historique et civilisationnel. On y trouve deux agendas  » tourisme  » et  » artisanat  » qui permettront de caler des vacances au moment des manifestations populaires. Pour sélectionner son hôtel et son transporteur, le site Algerian tourism (en français malgré son nom), offre une liste de liens très pratiques.

Pour organiser un voyage plus complet, rendez-vous sur le site de l’entreprise nationale algérienne du tourisme (Onat), spécialiste du Sahara. Vous pourrez y planifier une chasse au sanglier ou penser à vous initier à la pêche sous-marine. Enfin, si Tlemcen vous fait rêver, un site lui est consacré. Malheureusement, il manque encore les photos. Vous devrez donc vous contenter des textes pour imaginer cette ville blanche, ramassée sur un plateau escarpé au milieu d’un océan de verdure…

Les sites :

Ministère du Tourisme et de l’artisanat.

Algerian tourism.

Entreprise nationale algérienne du tourisme.