L’Algérie met la pression sur la France

Abdelmadjid Chikhi

L’Algérie n’est pas prête à lâcher la France sur qui elle exerce une forte pression, alors que le rapport de l’historien Benjamin Stora sur la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie est attendu en janvier.

L’Algérie exige de la France qu’elle lui remette « la totalité » des archives de la période coloniale, comprise entre 1830 et 1962. Cette posture est du directeur des archives algériennes, Abdelmadjid Chikhi, qui a fait cette injonction reprise par France 24.

Cette sortie intervient alors que le Président français, Emmanuel Macron, lors d’un entretien téléphone avec le chef de l’Etat algérien, Abdelmadjid Tebboune, avait indiqué que le rapport de l’historien Benjamin Stora sur la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie sera prêt en janvier.

Selon Abdelmadjid Chikhi, qui faisait face à la presse samedi, « l’Algérie réclame la totalité de ses archives, dont une grande partie se trouve en France, qui a toujours avancé de faux prétextes, comme la déclassification de nombre d’archives pourtant réunies depuis plusieurs décennies ».

« Les demandes de la partie algérienne sont claires et ne nécessitent pas de concertations… La question est immuable car le passé ne saurait être effacé ou oublié. Nous œuvrons à ce que le passé fasse partie des relations apaisées et équilibrées », a, toujours selon France 24, ajouté celui qui a été chargé par Abdelmadjid Tebboune de travailler sur le dossier avec Benjamin Stora.