L’Algérie accuse le Maroc de poser des « actes de guerre » au Sahara


Lecture 2 min.
Amar Belani, diplomate algérien
Amar Belani, diplomate algérien

L’Algérie accuse le royaume du Maroc d’entretenir la tension au Sahara Occidental et appelle à un élargissement de la surveillance des droits de l’Homme par la mission de l’ONU.

C’est un doigt accusateur que pointent les autorités algériennes sur le royaume du Maroc. Pour Alger, il ne fait aucun doute que Rabat entretient la tension existante au Sahara Occidental. Ce qui justifie l’appel fait part l’Algérie qui demande un élargissement de la mission de l’ONU quant à la surveillance des droits de l’Homme dans cette région.

Dans une déclaration à l’agence officielle de presse algérien APS, Amar Belani, Envoyé spécial chargé du Sahara Occidental et des pays du Maghreb au ministère algérien des Affaires étrangères, accuse que « les autorités marocaines violent quotidiennement les accords militaires signés par les deux parties au conflit, et endossés par le Conseil de sécurité » de l’ONU.

Le diplomate algérien va plus loin, évoquant des actes de guerre menés par le Maroc. Amar Belani parle même d’assassinats extrajudiciaires ciblés, « visant des civils, par l’utilisation de systèmes d’armes sophistiqués, en dehors des frontières du Maroc internationalement reconnues, relève TSA. Il accuse par ailleurs le royaume de mener une « politique planifiée de répression et de violations systématiques et massives des droits de l’Homme dans les territoires sahraouis occupés ».

Considérant que le Maroc est le seul État membre de l’Union Africaine qui refuse de ratifier la Charte africaine des droits de l’Homme, et des peuples, Amar Belani estime que l’objectif de Rabat est de « bloquer l’envoi d’une mission d’établissement des faits dans les territoires sahraouis sous occupation marocaine, et ne pas avoir à rendre compte des violations préméditées, planifiées, flagrantes et systématiques à l’encontre des citoyens sahraouis ».

A lire : L’Algérie accuse le Maroc et Israël d’avoir planifié une attaque armée

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter