« L’âge d’or de la diplomatie algérienne »

9782354174330fs.gif

Le livre

L’expression « âge d’or de la diplomatie algérienne » revient souvent sous la plume des acteurs, témoins ou historiens pour qualifier la politique extérieure que mena l’Algérie entre son accession à l’indépendance, en juillet 1962, et la fin des années 1970. Trois hommes ont conduit cette diplomatie : Ahmed Ben Bella, président de la République (1962-1965), Houari Boumédiène, président de la République (1965-1978) et Abdelaziz Bouteflika, ministre des Affaires étrangères (1963-1978) (et actuel président de la République).

Communiqué de presse

« L’âge d’or de la diplomatie algérienne » d’Ardavan Amir-Aslani

Le livre

L’expression « âge d’or de la diplomatie algérienne » revient souvent sous la plume des acteurs, témoins ou historiens pour qualifier la politique extérieure que mena l’Algérie entre son accession à l’indépendance, en juillet 1962, et la fin des années 1970. Trois hommes ont conduit cette diplomatie : Ahmed Ben Bella, président de la République (1962-1965), Houari Boumédiène, président de la République (1965-1978) et Abdelaziz Bouteflika, ministre des Affaires étrangères (1963-1978) (et actuel président de la République).

Cet « âge d’or » s’inscrit dans un contexte dominé par la Guerre froide, la dégradation des relations franco-algériennes et par deux conflits au Moyen-Orient – la guerre des Six-Jours en 1967 et la guerre du Kippour en 1973. C’est également l’époque des dernières grandes figures révolutionnaires, d’Ernesto Che Guevara (Cuba) à Nelson Mandela (Afrique du Sud) en passant par Amilcar Cabral (Guinée-Bissau et Cap-Vert) ou encore Samora Machel (Mozambique).

Quels furent les succès mais aussi les revers de cette riche période de la diplomatie algérienne? Quels en étaient les soubassements idéologiques ? Le ministère français des Affaires étrangères et plusieurs personnalités algériennes ont mis leurs archives à la disposition de l’auteur. Dans ce livre original, Ardavan Amir-Aslani, expert du monde arabo-musulman, a donc pu apporter des informations et un éclairage inédits à destination des nombreux lecteurs passionnés par l’histoire de l’Algérie et sa place dans le monde.

L’auteur

Ardavan Amir-Aslani, Docteur en droit, est avocat au barreau de Paris. Essayiste et spécialiste de la géopolitique du Moyen-Orient, il est l’auteur de nombreux ouvrages portant sur les relations internationales, dont La Géopolitique de la Spiritualité, paru en 2011 aux Éditions du Nouveau Monde et Iran-États-Unis, les amis de demain ou l’après Ahmadinejad, paru en mai 2013 aux Éditions Pierre-Guillaume de Roux.

Prix : 19,95€
Nombre de pages : 240 p.
Mise en vente : 1er octobre 2015

Contact presse :
Origine Communication
Jennifer Bulcke / jennifer@origine-communication.fr / 01.75.32.31.29