L’Afrique « porte d’entrée et zone de transit » pour tous types de drogues

L’Afrique reste une « zone de trafic clé » du marché mondial des drogues et sa classe moyenne en expansion est un nouveau débouché pour les trafiquants. C’est ce qu’a affirmé l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), rattaché à l’ONU, dans un rapport publié ce mercredi 2 mars 2016. Selon ce rapport annuel présenté à Dakar par Erik Van Der Veen, coordinateur pour le Sahel de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), « l’Afrique demeure l’une des principales zones de trafic de drogue ». Le rapport qui ne donne pas de chiffre à l’échelle globale ajoute que « l’ouest du continent est régulièrement utilisé par les trafiquants pour passer de la cocaïne et d’autres drogues en contrebande vers l’Europe. La cocaïne en provenance d’Amérique du Sud transite par certains pays de la sous-région avant de rallier l’Europe ».