L’Afrique musicale autour de Magic System pour la scolarisation des enfants

Une dizaine d’artistes africains ont scellé leur talent en faveur des enfants d’Afrique. En tête d’affiche, on retrouve le groupe ivoirien Magic System dans son rôle d’ »ambassadeur de l’Unesco ». Les recettes de l’album seront versées entièrement pour financer des projets de scolarisation pour les enfants du continent.

Des grands chanteurs font cause commune pour venir en aide aux plus démunis des enfants d’Afrique. Des artistes de renommée internationale qui associent leur talent, pour donner de la voix à l’alphabétisation des enfants africains. L’album « Savoir » se compose par ces grands artistes dont le rappeur sénégalais Didier Awadi, l’Ivoiro-Brazza-Congolaise Pierrette Adams (Mère Z), le Ghanéen Kodjo Antwi et surtout le très célèbre groupe de coupé décalé, Magic System, et encore…

Des voix pour la voie des enfants

« Quel est son avenir, s’il n’y a pas d’écoles à construire ? » « Construire une école c’est fermer une prison ». Ces paroles, vous les entendrez dans l’album. Cet album, « c’est toute l’Afrique musicale qui s’est réunie autour de Magic System, pour une chanson dont les bénéfices iront à l’Unesco pour soutenir des projets sur l’éducation dans le monde », résume le groupe ivoirien sur leur page Facebook.
La sortie du disque qui a été réalisé à Abidjan (Côte d’Ivoire), est prévue pour le 9 septembre prochain, lors d’une cérémonie à Paris (France). Une date symbolique, puisqu’elle marque la journée de l’Alphabétisation à l’Unesco. Le 8 septembre étant officiellement la journée Internationale de l’Alphabétisation. Nommé depuis 2012 « ambassadeur » de l’Unesco, le groupe Magic System assure déjà la promotion du disque, en faisant passer la priorité à l’éducation des enfants. Tous les participants ont salué un projet ancré sur « la bonne cause ». « L’éducation doit être la base de notre développement en Afrique », a justifié le rappeur Awadi à l’AFP. Pour lui, tout comme pour les autres, il s’agit d’un « devoir au service de son continent ».

Des artistes engagés

Pour la sulfureuse Pierrette Adams, cette cause caractérise le développement et le futur de tous les enfants, à commencer pour ceux du continent africain. Il leur a donc fallu se servir de leur classe mondialement connue pour faire passer le message. « On reçoit énormément du public (…) par notre petite notoriété, on doit ouvrir des portes pour que des choses se fassent, car il n’y a pas de savoir sans éducation », a témoigné la chanteuse.

Une fois de plus, Magic System, sur sa page du réseau social Facebook, rappelle bien la priorité : « Comment lui dire les mots qui la feront grandir ? Tout en postant l’image d’une petite fille indiquant le chemin de l’école. Comment décrire ses maux, si elle ne sait pas les écrire ? Elle veut juste apprendre et savoir, dire qu’elle peut entrevoir la lueur de l’espoir ».
Quand la musique rencontre les bonnes paroles et pour la bonne cause, on ne peut qu’y adhérer.