L’Afrique fête la démocratie à Tunis

KeziahJones.jpg

La Fondation Mo Ibrahim organise sa grande réunion annuelle à Tunis, pour la remise du Prix Mo Ibrahim pour la bonne gouvernance, colloque sur le développement agricole en Afrique, et grand concert panafricain au Dôme d’El Menzah, avec Youssou Ndour, Keziah Jones et Angelique Kidjo en vedettes…

Le dôme d’El Menzah, à Tunis, a résonné vendredi 11 novembre 2011 d’un concert exceptionnel offert en faveur du Croissant Rouge tunisien par la Fondation Mo Ibrahim, qui soutient le développement de la bonne gouvernance en Afrique.

Un plateau exceptionnel, pour une assistance panafricaine, avec une majorité de Tunisiens, mais de nombreux africains du Sud du Sahara, Ivoiriens, Béninois, Maliens, Camerounais, fonctionnaires des administrations internationales, étudiants sénégalais, journalistes d’Afrique anglophones participant aux réunions de médias organisées simultanément à Tunis…

Magnifique Angélique Kidjo, formidable de dynamisme et d’élégance, mobilisatrice et joyeuse pour cette fête de la démocratie organisée dans le Pays qui a donné le signal du réveil démocratique des peuples arabes, chantant l’Afrique en mouvement, avec la participation enthousiaste d’un public dansant à l’unisson.

Le concert voyait se succéder les stars du hip hop tunisien, Armada Bizerta, la jeune scène musicale tunisienne, Bendir Man, Badiaa Bouhrizi, le collectif Enti Essout… L’arrivée de Keziah Jones, star du Nigéria qui fait danser toute la jeunesse du monde soulève les acclamations, de même que les multiples sketchs de Lofti Abdelli, l’impayable humoriste tunisien qui entraîne l’assistance dans une « discothèque » caricaturée…

Royal Youssou Ndour, enfin, clôturant un concert souvent bouleversant par une projection vocale dans l’unité africaine, avec en perspective une réelle solidarité du continent pour affirmer son développement partagé, équitable, qui permet peu à peu aux Africains de construire leur avenir et leur réussite sur leur propre continent.