L’Afrique et ses 14 milliardaires


Lecture 4 min.
Aliko_Dangote.jpg

Les personnalités les plus riches d’Afrique sont connues. Le magazine Forbes a publié en mars la liste de quelque 1 200 milliardaires de la planète parmi lesquels figurent quatorze Africains. Pour être à la tête des hommes les plus riches du continent, mieux vaut être Nigérian, à l’instar du premier milliardaire du continent, Alika Dangote qui détrône son prédécesseur, l’Ethiopien Mohamed Al-Amoudi. Autre possibilité : appartenir aux familles égyptiennes Sawiris ou Mansour.

1-Aliko Dangote, Nigeria (51ème position,13,8 milliards de dollars)

2- Mohammed Al Ahmoudi Ethiopie/Arabie Saoudite (63ème position, 12,3 milliards de dollars)

3- Nicky Oppenheimer, Afrique du Sud (136ème position, 7 milliards de dollars)

4- Nassef Sawiris, Egypte (182ème position, 5,6 milliards de dollars)

5- Johann Rupert, Afrique du Sud (219ème position, 4,8 milliards de dollards)

6- Naguib Sawiris, Egypte (310ème position, 3,5 milliards de dollars)

7- Patrice Motsepe, Afrique du Sud (336ème position, 3,3milliards de dollars)

8- Onsi Sawiris, Egypte (393ème position, 2,9 milliards de dollars)

9- Mohammed Mansour, Egypte (595ème position, 2 milliards de dollars)

10- Mike Adenuga, Nigeria (595ème position, 2milliards de dollars)

11- Yasseen et Youssef Mansour, Egypte (692ème position, 1,8 milliards de dollars)

12- Christoffel Wiese, Afrique du Sud (782ème position, 1,6 milliards de dollars)

13- Samy Sawiris, Egyptien (879ème position, 1,4 milliards de dollars)

14-Mohamed Al-Fayed Y family, Egypte (993ème position, 1,2 milliards de dollars)

Aliko_Dangote.jpgQuelques changements majeurs sur la planète des milliardaires africains en 2011 selon le nouveau classement Forbes de mars dernier. Le Nigérian de 53 ans, Aliko Dangote, remporte cette année la palme de l’homme africain le plus riche du monde. Un statut qu’il rafle à l’éthio-saoudien Mohammed Al-Amoudi, relégué à la seconde place. Le dirigeant du Groupe Dangote occupe la 51e position dans le classement du magazine Forbes, loin devant son unique compatriote Mike Adenuga qui se situe à la 595e position. Une position que ce dernier, qui a fait fortune grâce aux télécommunications, dispute avec l’Egyptien Mohammed Mansour, et qui fait de lui la dixième fortune du continent.

Les familles Sawiris et Mansour font honneur à Égypte

Présente sans surprise dans le prestigieux palmarès, la famille Sawiris confirme sa suprématie économique. Nassef et Naguib, deux des trois fils d’ Osni Sawiris, le fondateur du conglomérat Orascom également dans le palmarès, ont réussi le pari de faire fructifier l’entreprise familiale au point de surpasser le père. Respectivement classés à la 182e, à la 310e et à la 393e positions, ils occupent la quatrième, sixième et huitième place des Africains les plus riches du monde. Seul Samih Sawiris, le benjamin ne fait pas mieux que le patriarche et, avec le numéro 879, il n’est que la treizième personnalité la plus fortunée d’Afrique. Toujours en Egypte, le créateur de la chaîne de supermarché Métro et également ministre des Transports entre 2005 et 2009 Mohammed Mansour fait une entrée fracassante avec deux de ses frères dans la liste de Forbes. Le ministre est devenu le neuvième homme le plus riche du continent, tandis que ses frères Yasseen et Youssof qui travaillent dans la grande distribution et dans l’immobilier arrivent tous les deux à la onzième place des fortunes d’Afrique et à la 692e du classement du magazine américain. Parmi les personnalités égyptiennes les plus riches de la planète figurent en queue de peloton des milliardaires africains Mohamed Al Fayed et sa famille (993e position) qui ont fait fortune dans le marché du luxe.

L’ Afrique du Sud bien représentée

Avec quatre Sud-Africains dans le classement, la première puissance continentale est plutôt bien représentée. Nicky Oppenheimer, qui s’est enrichi grâce à l’exploitation de mines et de diamants occupe la troisième place des hommes africains les plus riches du monde avec la 136e position. Ses compatriotes Johann Rupert, Patrice Motsepe, et pour la première fois Christoffel Wiese figurent aussi dans le palmarès. Placé à la cinquième, septième et douzième place des hommes africains les plus nantis, ils ont accru leur fortune respectivement dans le domaine du luxe, de l’exploitation de mines d’or et la grande distribution. Les trois Sud-Africains occupent la 219e, la 336e et 782e position dans le classement du magazine américain.

Au nombre de 14 sur un total de 1210 cette année, les milliardaires africains, qui n’étaient que 8 sur 1011 au classement Forbes, l’année dernière, semblent s’enrichir.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter