L’Afrique en mouvement

Trop souvent obnubilés par les migrations dirigées vers la « forteresse Schengen », de nombreux médias et discours politiques européens ne mesurent pas l’importance, ni l’ancienneté, du phénomène des migrations internes au continent africain, bien plus important dans son périmètre que vers l’Europe ou d’autres continents.

Ce nouveau dossier de la revue Hommes & Migrations est l’aboutissement d’un projet intellectuel
difficile, porté plusieurs années par deux chercheurs installés au Mali. De nombreux articles inédits
démontrent que la réalité des migrations africaines se joue principalement sur le continent, avec
autant de trajectoires collectives et singulières qu’il y a de contextes de départ et d’arrivée, à
l’instar de ce continent trop souvent présenté comme un tout homogène. Des déplacements
principalement économiques mais également provoqués par des conflits politiques, des guerres,
des crises climatiques et parfois les conséquences d’une histoire coloniale encore présente,
notamment par un découpage arbitraire des territoires nationaux.
Les migrations internes constituent donc de très loin le courant principal des mouvements de
populations sur le continent africain, évaluées en 2000 par l’Organisation internationale pour les
migrations à 16,3 M de personnes, tandis que l’Organisation de coopération et de développement
économique estimait en 2004 que 3,4 M de subsahariens émigraient dans l’un des pays membres.
Au sommaire :

 introduction par Christophe Daum et Isaïe Dougnon, coordinateurs du numéro : Les migrations internes
au continent africain

 La dispersion des Soudanais/Maliens à la fin de l’ère coloniale, par Daouda Gary-Tounkara

 Les pêcheurs du lac de Sélingué. Trajectoires et itinéraires de migration, par Salif Togola

 Migration malienne au Cameroun à la conquête du secteur informel, par Pierre Cissé

 Migration interne et acculturation. Le cas des migrants bassari à Tambacounda, par Babacar N’Dong

 L’échec de la famille traditionnelle ou l’étirement des relations familiales. L’exode des jeunes Burkinabé
des zones rurales vers Ouagadougou et Abidjan, par Dorte Thorsen

 Migrants et insécurité existentielle. Le cas de Brazzaville, par Bruce Whitehouse

 Niangoloko, un carrefour migratoire au Nord de la Côte d’Ivoire, par Mahamadou Zongo

 Un entretien de Michel Augier, directeur du Centre d’études africaines (Ird-Ehess) : le « gouvernement
humanitaire »

 Les Mozambicains de Johannesburg. Nouveaux aspects d’une migration intra-africaine ancienne, par
Dominique Vidal

 Les Chinois résidant temporairement en Afrique. Les « séjourneurs », par Yoon Jung Park

 Dimension extérieure de la politique d’immigration de l’Union européenne. Quelles conséquences pour
l’Afrique ? par Aurélia Wa Kabwe-Segatti

 Les migrations comoriennes vers l’ouest de l’Océan indien. Histoire et dynamiques
contemporaines, par Amélie Barbey.
* Hommes & Migrations n° 1279, mai-juin 2009, coordonné par Christophe Daum, anthropologue et chercheur
Iedes-Paris 1 et Ird (membre du comité de rédaction de la revue) et Isaïe Dougnon, anthropologue, chercheur
GREM – Isbn 0223-3290, 12 € port compris.

Voir le site du Centre National de l’Histoire de l’immigration