L’Afrique du Sud réclame l’extradition des frères Gupta arrêtés à Dubaï

Les frères Gupta, Afrique du Sud
Les frères Gupta, traqués en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud a demandé l’extradition des deux frères de la famille Gupta, accusés de corruption. Recherchés pour fraude et blanchiment de capitaux, les hommes d’affaires Atul et Rajesh Gupta ont été arrêtés aux Emirats Arabes Unis.

Les hommes d’affaires Atul et Rajesh Gupta étaient recherchés pour fraude et blanchiment par la justice sud-africaine. Un mandat d’arrêt avait été émis à leur encontre et mentionnait notamment un contrat public douteux de l’ordre de 1,5 million d’euros, en lien avec une étude de faisabilité sur l’agriculture. Les deux frères sont accusés d’avoir pillé la nation arc-en-ciel, aidé de l’ancien régime de Jacob Zuma.

D’origine indienne, ces deux frères arrivés dans le pays vers les années 90, étaient actifs au sein de l’appareil de l’Etat sud-africain, ayant mis à profit leur proximité avec Jacob Zuma qu’ils ont arrosé de pots-de-vin, pendant ses deux mandats présidentiels. Ils ont non seulement pillé les entreprises publiques mais aussi et surtout pesé sur les choix politiques de l’ex-Président, en désignant notamment des ministres des différents gouvernements de Zuma.

Lors d’une conférence de presse, ce lundi 25 juillet 2022, le ministre sud-africain de la Justice, Ronald Lamola, a déclaré : «Nous pouvons confirmer que la demande d’extradition a été dûment soumise à l’autorité centrale des EAU aujourd’hui». Après s’être fondu dans la nature, suite à l’éviction de Jacob Zuma poussé à la démission par l’ANC, les Gupta ont été retrouvés à Dubaï. Et la justice sud-africaine réclame leur extradition.

Lire : Afrique du Sud : la justice à la traque contre les Gupta