L’Afrique du Sud ne veut pas des « petits » préservatifs chinois

Le gouvernement sud-africain ne pourra pas acheter comme prévu 11 millions de préservatifs féminins chinois. C’est ce qui a été décidé par un tribunal au motif que ces préservatifs seraient trop petits rapporte le quotidien Beeld. Ce jugement vient de la rivalité de deux sociétés, celle qui avait obtenu le marché et qui voulait acheter en Chine, et le concurrent déçus qui a perdu le marché mais proposait des préservatifs 20% plus grand. Ce jugement est de toute façon une bonne nouvelle pour l’Afrique du Sud, car les préservatifs chinois en question n’étaient pas aux normes de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).