« L’Afrique doit penser « grand » pour prospérer », selon Mo Ibrahim

« Les États africains sont trop petits pour continuer à exister indépendamment », a déclaré ce dimanche le magnat soudanais Mo Ibrahim, lors d’une conférence en Tanzanie, rapporte la BBC. Il a ajouté que l’idée que cinquante-trois pays africains pensent qu’ils puissent concurrencer la Chine, l’Inde, l’Europe ou les États-Unis, était une « erreur ». Mo Ibrahim, qui prône un renouveau du leadership en Afrique, a surpris le mois dernier en ne décernant pas, via sa fondation, le Prix Mo Ibrahim, une récompense destinée à un leader africain qui développe la bonne gouvernance dans son pays.