L’AED-F signe un accord de partenariat avec l’Eglise Evangélique du Cameroun

Soucieux d’apporter leur contribution dans les champs d’actions qui sont le développement, la santé et l’éducation en Afrique, l’AED-F s’est engagée le 27 mars auprès de l’Eglise Evangélique du Cameroun (L’EEC). Cet accord de partenariat porte sur la redynamisation du centre hospitalier protestant de Ndoungué.

Outre la redynamisation de l’existant en matière de soins, de formation, et de réfection des bâtiments, cet accord de partenariat a pour principal objectif la création d’une unité de chirurgie thoracique, vasculaire, cardiaque, urologique et de transplantation rénale.

« Quand on sait que les dernières statistiques (2004) de l’OMS pour le Cameroun placent la mortalité cardio-vasculaire en tête de toutes les mortalités identifiées, avant le sida et le cancer, on ne peut qu’imaginer l’impact et l’importance d’un tel projet dans cette région » explique Dr Etienne Tatou, Vice-président de l’AED-F, chirurgien cardio-vasculaire au centre hospitalier de Dijon. « les premiers contacts pris avec les équipes de l’EEC présagent déjà d’une collaboration fructueuse» conclut le Dr Tatou.

Situé à environ 10 kilomètres de la ville de Nkongsamba sur la bretelle Douala-

Nkongsamba, l’hôpital de Ndoungué occupe une place de choix dans cette région du Cameroun et sa redynamisation permettra non seulement d’offrir un meilleur accès aux soins aux populations environnantes, mais également de réconcilier l’hôpital et sa population.

Les projets soutenus par l’AED-F doivent être considérés par tous les amis des peuples africains comme autant de briques constitutives d’un espoir à l’échelle d’un continent. A ce titre, toute personne ou groupe d’individus désireux de prendre part à cette approche novatrice de la triple question de l’éducation, de la santé et du développement en faveur des populations africaines, est invitée à se rapprocher de l’AED-F. Les chantiers sont nombreux, il y a de l’espace pour l’expression de tous les talents.

|A propos de l’AED-F

Créée en juin 2000 à Paris, l’Association pour l’Education et le Développement au Cameroun (AEDC) avait pour objet de créer et d’encourager toutes actions en faveur de l’éducation, la recherche et le développement. Elle est passée par des transformations successives, signe de sa vitalité, de son désir d’évolution et d’adaptation à ses objectifs. Ainsi l’AEDC devient AEDC-F (Association pour l’Education et le Développement au Cameroun – France) en 2002, et AED-F (Association pour l’Education et le Développement – France) en 2004.

L’AED-F est reconnue d’intérêt général et est représentée, grâce à ses membres, dans plusieurs pays : Allemagne, Belgique, Cameroun, France, Grande Bretagne, Pays Bas. Consulter son site|