L’ABC de l’ACB

Entre discours identitaire et préoccupations d’intégration, l’association de culture berbère, l’ACB, met en ligne du sérieux (textes juridiques et engagés) et du léger (recettes de cuisine et boutique). Un subtil dosage.

L’association de culture berbère, l’ACB, est une association qui bouge, à l’instar du quartier parisien dans lequel elle a élu domicile : le mythique Ménilmontant. Son portail Internet, bien construit et agréable, mérite un détour.

La page d’accueil du site de l’ABC est de celles qui augurent un agréable moment. Sobre mais harmonieuse, elle laisse deviner que derrière la froideur de votre écran d’ordinateur, se cachent de belles pages, claires et intelligentes, qui ne demandent qu’à être dévoilées. Alors entrez dans la danse puisqu’on vous le propose, et qu’on vous souhaite, en berbère, la bienvenue  » ansuf yiswen an lsas acb  » !

Intégration, transmission et citoyenneté

L’ACB a pour but  » le développement de la culture berbère sous tous ses aspects, de favoriser la création, la production et l’édition dans les domaines musical, théâtral, artistique, littéraire et linguistique et d’informer et d’aider la communauté pour l’intégration dans la société française « . Elle organise à ce titre des rencontres, des colloques et des groupes de parole, anime des ateliers de danse, de soutien, de guitare, pour enfants et adultes et met aussi à disposition de son public des services à caractère social, notamment des permanences juridiques ou d’aide à la recherche d’emploi.

Les créateurs du site ont su doser les ingrédients. Le sérieux est là, soutenu par des chroniques juridiques, des textes engagés et une revue réfléchie. Et le léger l’y côtoie, grâce aux recettes de cuisine et à la boutique du site. Le discours identitaire est conscient, revendiqué, mais les préoccupations d’intégration et de citoyenneté ne sont pas en reste. Des subtilités qui font qu’on se dit que décidément, il y des gens qui font les choses bien.

Visiter le site.