Kurt Zouma contre les chats : la revanche

Kurt Zouma sous le maillot de West ham
Kurt Zouma sous le maillot de West ham

Le footballeur français d’origine centrafricaine, Kurt Zouma, est convoqué ce mardi, devant la justice britannique pour répondre d’accusations de maltraitance animale. Il avait été mis au ban de la société, en février 2022, à la suite d’une vidéo le montrant maltraiter son chat.

Depuis février 2022, Kurt Zouma est au cœur d’une polémique après la  diffusion d’une vidéo montrant le défenseur de West Ham et son fils brutaliser avec violence un de leurs chats. Son frère, Yoan, qui aurait filmé la scène et diffusé la vidéo sur les réseaux sociaux, est quant à lui poursuivi pour complicité. La vidéo montrait le joueur donner un coup de pied et une claque à un de ses chats qui aurait cassé un vase. Après la révélation de la vidéo diffusée par le journal britannique The Sun, l’ex international français avait tenté de faire profil bas.

«Il n’y a pas d’excuses pour mon comportement, que je regrette sincèrement. Je veux aussi dire à quel point je suis désolé pour tous ceux qui ont été bouleversés par la vidéo. Je tiens à assurer à tous que nos deux chats vont parfaitement bien et sont en bonne santé. Ils sont aimés et chéris par toute notre famille, et ce comportement était un incident isolé qui ne se reproduira plus», avait indiqué le joueur. Mais cela n’avait pas suffit et les deux animaux avaient été confiés à la société de protection des animaux anglaise, la RSPCA, qui est à l’origine du procès pour maltraitances sur un animal, qui débute ce mardi 24 mai. La loi anglaise étant particulièrement stricte sur ce sujet.

Devant le tollé soulevé par cette affaire, le club de West Ham avait infligé une amende de 300 000 euros au joueur, et Adidas, son équipementier avait rompu son contrat de sponsoring.

Lire l’article Maltraitance animale, Kurt Zouma mis au ban de la société

Kurt Zouma risque une peine pouvant aller jusqu’à 5 ans de prison, la peine maximale prévue par la loi britannique en cas de maltraitances sur des animaux. Peu de chance que cela soit aussi sévère, le chat se portant bien, mais une nouvelle amende particulièrement sévère est à attendre.