Kofi Yamgnane : « La France a toujours été raciste »

Le Franco-Togolais, Kofi Yamgnane, ancien Secrétaire d’État des gouvernements Cresson et Bérégovoy, a déclaré ce mercredi sur France Info que la France a toujours été raciste. Il réagissait aux insultes racistes dont la ministre de la Justice, Christiane Taubira, a dernièrement été victime.

Comme à son habitude, Kofi Yamgnane ne mâche pas ses mots. L’ancien Secrétaire d’État aux Affaires sociales (1991-1992) puis à l’Intégration (1992-1993) des gouvernements Cresson et Bérégovoy a estimé, ce mercredi sur France Info, que « la France a toujours été raciste ». Il répondait ainsi à la question de la journaliste Fabienne Synthèse qui lui a demandé si selon lui la France était devenue raciste ? Pour Kofi Yamgnane, elle l’a donc toujours été sauf que « les langues se sont déliées ». L’ancien ministre, qui a aussi été député PS du Finistère de 1997 à 2002, réagissait à la Une de l’hebdomadaire controversée d’extrême-droite Minute qui titre « Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane ».

Pour Kofi Yamgnane, il est donc clair que « la France n’est pas devenue raciste, la France a toujours été raciste. Sauf qu’il y a eu un moment où le racisme en France sous la République n’étant pas une opinion, mais un délit, les gens en avaient honte, ils en parlaient sous le manteau. Aujourd’hui, les langues se sont déliées parce qu’il y a eu quelques évènements graves ». L’ancien ministre est aussi revenu sur le discours de Dakar : « En particulier je peux vous citer le discours de Sarkozy à Dakar qui dit : « L’Homme noir n’est pas rentré dans l’Histoire ». Ça veut dire que l’Homme noir est resté un animal, l’Homme noir est un singe ! Aujourd’hui, les Français se sentent libres, libérés de pouvoir dire derrière leur Président : « Les Noirs sont des singes, Christiane Taubira est une guenon » ».

« La République française est en danger »

Kofi Yamgnane est revenu sur les brimades qu’il a lui-même subies lorsqu’il était ministre : « Moi, j’ai connu ça quand j’étais au gouvernement. Il n’y a pas eu d’attaques aussi violentes, mais il y en a eu. Elles étaient anonymes. (…) Les choses n’ont pas fondamentalement changé, sauf qu’à cette époque, ils avaient peur, ils se cachaient, ils avaient honte et aujourd’hui, ils ont pignon sur rue ». Le Franco-Togolais estime que « la République française est en danger ».

De multiples politiques ont vivement condamné la Une de Minute. Une enquête préliminaire pour injure publique à caractère racial a été ouverte ce mercredi, après plusieurs dépositions de plaintes pour interdire la diffusion du journal. Ces dernières semaines, les insultes racistes se sont multipliées contre Christiane Taubira. Elle avait d’abord été comparée à « un singe » par une élue d’extrême-droite, puis traitée de « guenon » par une petite fille, qui lui a également dit : « C’est pour qui la banane ? C’est pour Taubira ». Des propos qui avaient aussi profondément choqué le présentateur Harry Roselmack, qui a écrit une tribune dans Le Monde, affirmant que « la société française est profondément raciste ».