Koffi Olomidé et le monde de la rumba pleurent le « Général Defao »


Lecture 2 min.
General Defao
General Defao

Le « Général Defao » n’est plus. L’artiste congolais de son vrai nom Lulendo Matumona, est décédé hier, lundi 27 décembre, au Cameroun. Il aurait succombé à un coma diabétique, à l’âge de 62 ans. Quelque temps avant son décès, il aurait eu un malaise et a été conduit à l’hôpital Laquintinie de Douala, sans assistance familiale. Après l’annonce de la nouvelle, le roi de la rumba, Koffi Olomidé, est allé sur ses réseaux sociaux, pour rendre un hommage à une icône de la musique congolaise.

Le monde de la rumba congolaise est en deuil. Le chanteur congolais Lulendo Matumona, plus connu sous le nom de scène de « Général Defao », est mort à l’âge de 62 ans, des suites d’un coma diabétique, hier lundi 27 décembre, à Douala, au Cameroun où il était pour un concert privé. L’Afrique perd ainsi un autre ambassadeur de la musique. Après avoir appris la nouvelle, Koffi Olomidé, est allé sur ses réseaux sociaux, pour rendre un hommage à une icône de la musique congolaise. « À toi les fleurs, à nous les larmes. Repos éternel général », a écrit Koffi Olomidé, sous la légende d’une photo de l’illustre disparu.

D’autres artistes de la rumba congolaise ont également rendu hommage au Général Defao, à l’image de Fally Ipupa, Roga-Roga, Innoss’B…. « RIP le Général Defao, notre vieux », a posté Fally Ipupa, sous la photo de l’album Amour scolaire de Defao. « Sincères condoléances à la famille biologique de notre Général Defao. RIP légende », a souhaité Roga-Roga, avec l’émoji d’un cœur brisé. « Le 24 novembre, le jour où j’ai eu la chance de vous rencontrer, partager le même vol, assis à vos côtés, partager le même hôtel à Ouagadougou. Vos conseils et encouragements seront toujours gravés dans mon cœur, merci pour l’héritage musical et pour la petite vidéo que vous avez fait pour mes parents en swahili aux côtés de mon grand frère Prince Balume. Adieu Général Defao, adieu la légende », a écrit Innoss’B.

« RIP Général Defao. Je m’incline devant la grandeur et l’héritage du miroir de la musique congolaise en la personne de Lulendo Matumona. Grand frère, tu es une étoile générationnelle qui a brillé dignement au nom de notre culture. Nous avons appris de toi le respect envers les aînés, la propulsion des jeunes, le soutien aux artistes, l’habillement et la musique émouvante. Trouve, par ce départ qui sépare le principe matériel du principe spirituel, une paix meilleure que celle que tu as connue dans ce monde. Mes condoléances à toute sa famille biologique et à ses fans. Rest In Peace Vieux Def », a également réagi Werrason.

A lire : Koffi Olomidé à ses détracteurs : « La vérité peut tarder, mais elle finit toujours par triompher »

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter