Killion Munyama, deuxième député noir de Pologne

Killion Munyama. Ce nom ne vous dit peut-être rien. Mais il est le deuxième député noir de Pologne, après John Godson, à être élu, en octobre 2011, député à la Diète. D’origine zambienne, KIllion Munyama a pris place au sein de la chambre basse polonaise le 8 novembre 2011.

Unique habitant noir de Karczewo, un petit village près de Grodzisk Wielkopolski, Killion Munyama est ami avec Mazurek le maire de la commune. « C’est Mazurek qui lui a proposé de présenter sa candidature sur la liste du Forum civique (ancienne alliance des partis Solidarité, AWS, et l’Union pour la liberté, UW). En une soirée, il rassemble le nombre de signatures requis. Les gens signaient pour sa candidature sans hésitation. Ils lui sont reconnaissants d’enseigner l’anglais au collège », rapporte Libération. Ainsi, depuis 1999, Killion Munyama est citoyen de Zambie et de Pologne.

Né à Keemba dans le sud de la Zambie de parents fermiers, Killion Munyama quitte son pays pour la Pologne en 1981 bourse d’étude en poche pour étudier la finance internationale. Six ans plus tard, il retourne en Zambie où il travaille pour le ministère du Commerce et de l’Industrie pendant moins d’un an avant de revenir en Pologne pour faire un doctorat. Marié à une polonaise et père de trois enfants, Munyama est, depuis 1994, conférencier en finance international à l’Université des Sciences Economiques de Poznan.

« La situation il y a 15 ans était très différente de celle d’aujourd’hui », raconte Killion Munyama dans une interview donnée à The Post Newspaper. A l’époque, il était très difficile pour des personnes de couleur de s’intégrer en Pologne. Et encore plus en politique, car Killion Munyama a été élu, en octobre 2011, député à la Diète, la chambre basse du parlement polonais.

Autant dire qu’il s’agit d’un succès pour les Africains et tout particulièrement pour les Zambiens d’observerl’un des leur occuper une place au Parlement d’un des plus grands pays de l’Union Européenne, le plus grand d’Europe de l’est. C’est un message d’espoir pour les zambiens dans leur capacité à réussir, « pas seulement dans leur pays mais aussi au niveau international », a expliqué le député au The Post Newspaper.

Comme une sorte de remerciement, la Zambie a nommé un vice-président blanc, Guy Scott, descendant de colons d’une famille originaire d’Angleterre et d’Ecosse. Certains ont fait remarqué que Guy Scott et Killion Munyama ont tous les deux fait des études d’économie. S’agit-il sûrement du passeport pour le métissage politique…