Kenya : violentes manifestations à Nairobi

Des centaines d’habitants d’un quartier populaire de Nairobi ont tenté d’investir jeudi un commissariat dans le quartier de Kawangware pour protester contre une intervention policière qui a fait sept morts la veille. Au cours d’un raid mené dans ce quartier mercredi, la police a affirmé avoir tué sept membres présumés de la secte kényane Mungiki soupçonnés de racketter des chauffeurs de taxi. Mais la police s’en serait prise en fait aux chauffeurs de taxi et pas à leurs agresseurs, indique leparisien.fr. Les manifestants, estimés à 2000 personnes, on été dispersés jeudi par la police qui a fait usage de balles réelles et de gaz lacrymogènes.