Kenya : trois Américains tués dans une attaque des shebabs

Une base militaire américaine à Lamu au Kenya, a été attaquée par les islamistes somaliens shebab, causant la mort de trois Américains.

Les combattants shebab, groupe islamiste somalien, ont attaqué, le dimanche 5 janvier 2020 à l’aube, une base militaire dans le sud-est du Kenya, près de la frontière avec la Somalie, tuant trois Américains. « Durant une attaque par les shebab, un groupe affilié à Al-Qaida en Afrique de l’Est, plus tôt aujourd’hui. Un militaire américain et deux sous-traitants du ministère de la Défense ont été tués ».

C’est ce qu’a annoncé le commandement américain pour l’Afrique (Africom) dans un communiqué, précisant que l’attaque a eu lieu sur la base de la baie de Manda. Deux autres employés du Pentagone ont été blessés, selon des informations rapportées par l’AFP. Même s’ils sont dans un état stable, les blessés sont en train d’être évacués.

Le communiqué ajoute : « après une première incursion dans le périmètre, l’armée kényane et les forces de l’Africom ont repoussé l’attaque des shebab ». Pour sa part, le porte-parole de l’armée kényane, le colonel Paul Njuguna, a indiqué qu’il y avait eu « une tentative à 05h30 de venir à bout de la sécurité sur la piste aérienne de Manda (…) pour faire brèche ».

L’armée kényane qui précise que cette tentative a été repoussée avec succès, ajoute que « jusqu’à présent, les corps de quatre terroristes ont été retrouvés. La piste d’atterrissage n’a pas été touchée ». Deux avions Cessna, deux hélicoptères américains et plusieurs véhicules américains ont été détruits, au cours de cette attaque.

Les shebabs ont quant à eux affirmé avoir tué, au cours de cette attaques meurtrière, dix-sept Américains et neuf soldats kényans, ajoutant, dans un communiqué, avoir « attaqué avec succès la base militaire très fortifiée et avaient pris le contrôle d’une partie de la base ».