Kenya : les violences politiques nuisent au tourisme

Selon Mail&Guardian, les opérateurs touristiques kenyans estiment que les violences perpétrées récemment ont fait de l’ensemble du pays une destination à risque, alors qu’elles ne touchent pas les sites touristiques. Les émeutes de ces derniers jours ont mis à mal l’indutrie touristique, principale source de devises du Kenya, qui emploie près d’un million de personnes. Le taux d’occupation des lits est de 20% alors qu’habituellement, à cette période de l’année, il est de 85%.