Kenya : la police épinglée pour excès de violences

Une enquête a été ouverte ce mardi, par la police kényane à la suite de la publication sur les réseaux sociaux de photos montrant les policiers en train de passer à tabac de jeunes somaliens.

La police kenyane est dans le collimateur de la justice. Et pour cause, des photos circulant sur les réseaux sociaux met à mal la police du pays. On y voit un policier en civil tenant un fusil, frappant avec un tuyau d’arrosage en caoutchouc un groupe de jeunes au sol. Par ailleurs des policiers en uniformes ont assisté à la scène sans intervenir.

En marge de l’enquête, le commissaire du conté de Garissa au nord du pays, a déclaré ce mardi que des mesures disciplinaires seront prises à l’encontre des officiers responsables à ce passage à tabac, et contre ceux qui ont posté les photos sur les réseaux sociaux, précise le journal kényan The Star.

Les photos ont déclenchés ont une vague d’indignation sur les réseaux sociaux, elles ont dû être retirées afin d’éviter un scandale. Elles auraient été prises au nord du pays, une région occupée par une importante communauté de jeunes somaliens en quête d’un emploi.

Au sein de la région de Garissa, de nombreux affrontements ont lieu quasi quotidiennement entre la police et les islamistes shebab. Ces derniers commettent régulièrement des attaques meurtrières dans le pays.