Kenya : l’industrie du tourisme galvanisée par Forbes

Kényan

La Fédération du tourisme du Kenya (KTF) a déclaré que l’inscription par le magazine Forbes est une confirmation que leur pays avait respecté tous les protocoles sanitaires et était un endroit plus sûr pour les voyages de vacances. « Le fait que le magazine Forbes ait choisi le Kenya parmi les neuf, est un stimulant pour le moral », a déclaré Mohammed Hersi.

Le patron de KTF, également directeur des opérations de Pollman Tours et Safaris, Mohammed Hersi a indiqué que cette décision montrait que les efforts du Kenya pour lutter contre le Covid-19 portaient leurs fruits. Il a indiqué que les Kényans sont restés résilients et optimistes, le nombre de touristes locaux échantillonnant diverses attractions touristiques en augmentation, à un moment où le monde est aux prises avec les effets du Coivd-19.

De l’avis de Sam Ikwaye, Directeur général de la filiale de l’Association kényane des hôteliers et des traiteurs de la côte, l’inscription du pays était une approbation clé, compte tenu des effets du Covid-19 sur l’industrie et les professionnels. Il a ainsi exhorté l’Allemagne et d’autres pays à autoriser leurs touristes à visiter le Kenya pour des vacances. « Le Kenya est et reste une destination de choix pour les safaris et les vacances. Nous exhortons l’État à faire pression pour que le Kenya soit retiré de la liste avec une grande prudence pour les voyages », a-t-il déclaré.

Le magazine Forbes a classé le Kenya aux côtés du Mexique, de la Turquie, des Maldives, de la Polynésie française, de l’Albanie, de la Macédoine du Nord et de la Serbie, comme les pays ayant une bonne tendance à apprivoiser le Covid-19. Le pays est considéré comme une destination favorable en raison de ses exigences d’entrée clémentes. Les étrangers n’ont besoin que d’une preuve d’un certificat de test négatif Covid-19 effectué dans les 96 heures suivant leur arrivée.