Kenya : qui est Mohamed Mohamud, cerveau de l’attentat de Garissa ?

Qui est Mohamed Mohamud, le chef présumé du groupe terroriste ayant revendiqué l’attaque contre l’université de Garissa qui a fait 148 morts, notamment 142 étudiants, 3 policiers et 3 militaires ?

Mohamed Mohamud est le chef présumé du groupe terroriste ayant revendiqué l’attaque contre l’université de Garissa qui a fait 148 morts, notamment 142 étudiants, 3 policiers et 3 militaires. Qui est-il ?

Ex-enseignant qui s’est radicalisé, Mohamed Mohamud, est suspecté par la police kényane d’être à l’origine de l’attaque sanglante contre l’université, jeudi 2 avril 2015, ayant fait 148 morts, selon un bilan officiel. Figure du mouvement des shebab, Mohamed Mohamud avait enseigné et dirigé une école coranique de Garissa, avant de se radicaliser et de traverser la frontière somalienne pour rejoindre l’Union des tribunaux islamiques au sein desquels il dirigeait une unité appelée « ceux qui frappent dur ».

Originaire d’Ethiopie, cet ex-enseignant, présenté comme tranquille, est également connu sous les pseudonymes de « Kuno », « Dulyadin » qui signifie « l’homme aux bras longs ». Agé de 50 ans, Mohamed Mohamud serait arrivé enfant à Garissa, dans l’est du Kenya. Il possède la nationalité kényane. Mohamed Mohamud est devenu un chef des opérations dans le sud somalien, avec pour mission de combattre au Kenya compte tenu de sa connaissance du terrain.

Après l’attaque sanglante de l’université de Garissa qui a fait 148 morts jeudi, les forces de sécurité recherchent activement Mohamed Mohamud, le cerveau présumé du mouvement islamiste ayant revendiqué l’attentat. Mohamed Mohamud est aussi recherché pour une série d’autres raids perpétrés en 2014 dans le Nord-Est kényan. La police kényane le tient notamment responsable de deux attaques meurtrières menées dans la ville de Mandera, frontalière de la Somalie et située à 550 km au nord de Garissa.