Kenya : 400 touristes britanniques rapatriés après une menace terroriste

La Grande-Bretagne ne veut pas prendre de risque, le Kenya aussi. Après l’annonce d’une menace terroriste persistante, quelque 400 touristes britanniques ont été rapatriés.

La Grande-Bretagne ne veut pas prendre de risque, le Kenya aussi. Après l’annonce d’une menace terroriste persistante, quelque 400 touristes britanniques ont été rapatriés.

La publication, mercredi, par le Foreign Office, d’un avertissement concernant « une menace persistante de terrorisme », les ressortissants britanniques en séjour au Kenya ont préféré purement et simplement plier bagages.

Une porte-parole de l’agence Thomson et First Choic a confié à l’AFP qu’environ 400 de nos clients sont en vacances à Mombasa (…). Par mesure de précaution, nous avons décidé de les rapatrier. Un premier avion a atterri vendredi matin à Gatwick. Le reste des vacanciers devraient arriver ce soir ».

En outre, l’AFP indique que Thomson et First Choice ont annulé tous les vols à destination de Mombasa, et ce, jusqu’à la fin du mois d’octobre.

Soulignons que cette décision de rapatriement intervient 48 heures après l’avertissement lancé par le ministère des Affaires étrangères britannique qui sonnait l’alerte contre une menace terroriste persistante, invitant à éviter tout déplacement non indispensable à Mombasa.