Kamou Malo déclare la guerre à Belmadi : «Je préfère mal jouer mais gagner en Algérie »

Kamou Malon coach Burkina Faso (25 oct 21)
Kamou Malon coach Burkina Faso

Principal challenger de l’Algérie pour la qualification aux barrages des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022 dans le groupe A, le Burkina Faso a déjà commencé la «guerre médiatique», à moins d’un mois de la confrontation décisive à Blida. Le sélectionneur des Étalons, Kamou Malo, a tenu des propos très durs à l’égard de l’équipe de Djamel Belmadi, sur la chaîne burkinabè BF1. Il a fait s’avoir qu’il «préfère mal jouer mais gagner en Algérie».

Pour se qualifier pour les barrages de ces éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022, l’Algérie aura du pain sur la planche lors de la 6ème et dernière journée, avec la réception du Burkina Faso, une équipe avec laquelle elle partage la tête du groupe A avec 10 points chacun. À moins d’un mois de la confrontation décisive à Blida, le sélectionneur des Étalons, Kamou Malo, a tenu des propos très durs à l’égard de la bande à Riyad Mahrez.

«J’ai toujours été serein, je ne vois pas pourquoi je devrais trembler face à l’Algérie. Ils peuvent avoir plus d’arguments que nous, mais le match se jouera sur la vérité du jour du match et du terrain. J’ai ressenti un vrai manque d’humilité de leur part et envers nous, ils croyaient qu’ils allaient nous marcher dessus. Après ce nul, ils disaient qu’ils étaient mécontents, qu’ils allaient porter plainte contre les arbitres etc… Tout cela est un manque d’humilité et un manque de respect pour nous. C’est pour cela que je dis qu’il faut travailler pour mettre la pression sur notre groupe», a déclaré Kamou Malo.

«Pour l’instant, laissons les Algériens dans leur confort. Je préfère voir le match du Niger, car c’est ce match qui va nous amener vers cette petite finale contre l’Algérie. Si je gagne face au Niger, je serais à 13 points et à égalité avec l’Algérie. Tenir tête à cette équipe algérienne est, en soi, un aboutissement, mais si on avait gagné j’aurais dit que c’était notre match le plus abouti. Même si nous pensons à aller au Qatar avec les garçons, nous ne le dirons pas au micro parce qu’il faut avant tout prouver qu’on a envie d’y aller. Je préfère mal jouer mais gagner en Algérie», a-t-il ajouté.

Pour le compte de la 5ème et avant-dernière journée, l’Algérie affrontera Djibouti, le 11 novembre prochain, probablement en Égypte, même si un doute demeure en la matière, tandis que le Burkina Faso recevra le Niger, ce même jour. Enfin, la rencontre finale entre la bande à Riyad Mahrez et les Étalons aura lieu le 14 novembre à Blida.