Kadhafi condamne l’agression terroriste perpétrée à Damas

Le guide Mouammar Kadhafi a eu samedi soir un entretien téléphonique avec le président syrien Bachar Al-Assad pour lui faire part de sa condamnation de l’agression terroriste perpétrée samedi matin dans la capitale syrienne Damas.

Une source officielle libyenne a indiqué que le guide Kadhafi a affirmé au président syrien, au cours de cette conversation téléphonique, sa solidarité et celle du peuple libyen à son égard ainsi qu’à l’endroit du peuple syrien et des familles des victimes de cette agression terroriste.

La Libye a, rappelle-t-on, énergiquement dénoncé par la voix de son secrétaire au Comité populaire général des Relations extérieures et de la Coopération internationale, Abdarrahmane Chalgham, l’explosion à la voiture piégée qui s’est produit samedi dans la capitale syrienne.

Les informations en provenance de Damas ont fait état de 17 morts au moins et 14 blessés à la suite de l’explosion d’une voiture piégée près de la route de l’aéroport de Damas. Des forces de sécurité ont aussitôt bouclé la région alors que des témoins ont affirmé avoir remarqué une voiture en flamme.

Des sources ont indiqué que l’explosion a visé un poste de Police où sont généralement arrêtés les personnes poursuivies par la justice.

La Syrie, rappelle-t-on, a connu récemment une série d’explosions. La plus lourde et significative était celle du 12 février dernier contre le haut dirigeant militaire du Hezbollah libanais, Imad Moghniya. Les services des renseignements israéliens (Mossad) ont été accusés par le Hezbollah libanais.

Le 27 juillet 2007, rappelle-t-on, 15 personnes au moins avaient été tuées et une cinquantaine blessées, lors d’une forte explosion dans un complexe militaire de l’armée syrienne près de la ville d’Alep au nord du pays.