Kabila et Bemba : il n’y aura pas de duel télévisé !

Le débat tant attendu entre les deux candidats à la présidentielle en République Démocratique du Congo, Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba, n’aura pas lieu ce jeudi comme prévu. Les deux adversaires ne sont pas tombés d’accord sur les modalités de ce duel télévisé.

« Au regard des positions diamétralement opposées des uns et des autres, la Haute Autorité des Médias se trouve dans l’impossibilité d’organiser le débat contradictoire, prévu pour le jeudi 26 octobre 2006. », a indiqué, mercredi 25 octobre, un communiqué de la Haute Autorité des Médias (Ham) de la République Démocratique du Congo. L’annonce met ainsi fin aux espoirs des Congolais d’assister à un duel télévisé entre les deux candidats à la présidentielle dont ils décideront du sort lors du scrutin de dimanche prochain.

Lancer un « appel public au calme »

Un face à face autour d’un débat modéré par des journalistes, un côte à côte plaçant les candidats face aux journalistes ou encore un enregistrement préalable de leurs réponses aux questions des journalistes sont les trois formats qui avaient été proposés à Joseph Kabila et à Jean-Pierre Bemba. Les représentants du président sortant ont opté, selon le communiqué de la Ham, « pour l’enregistrement séparé du débat, avec possibilité de répondre aux mêmes questions des mêmes journalistes » pour des raisons de sécurité. Du côté de Jean-Pierre Bemba, c’est le face à face qui l’a emporté.

Ce débat télévisé, dont la tenue avait été annoncée le 10 octobre dernier par la Ham, s’inscrivait dans le cadre de la campagne électorale qui s’achèvera officiellement ce vendredi à minuit. Une campagne qui se déroule dans une ambiance tendue que les Nations Unies ont encore demandé, ce mercredi, aux deux candidats d’apaiser. Jean-Tobie Okala, le porte-parole adjoint de la Mission de l’ONU en RDC (Monuc), lors d’une conférence de presse à Kinshasa, a ainsi invité MM. Kabila et Bemba à lancer un « appel public au calme ».