Justine Sacco perd son emploi après son tweet raciste

Justine Sacco, cette Américaine, responsable de la communication d’un grand groupe, qui a publié un message qui n’a laissé de marbre ni ses patrons ni les internautes, aurait été licenciée.

Justine Sacco, cette Américaine, responsable de la communication d’un grand groupe, qui a publié un message qui n’a laissé de marbre ni ses patrons ni les internautes, aurait été licenciée.

Le réseau social a été le lieu d’une blague raciste qui n’est pas passée inaperçue. Alors qu’elle s’apprêtait à aller en vacances avec sa famille en Afrique du Sud, l’Américaine Justine Sacco publie le message suivant : « Je pars pour l’Afrique. J’espère que je ne vais pas attraper le sida. Je plaisante, je suis blanche ! ». Sans surprise, le tweet de cette responsable de la communication du groupe de médias IAC, qui édite notamment The Daily Beast, a provoqué de nombreuses réactions. Aussitôt après le tollé, l’entreprise en question a vite fait d’assurer que « le commentaire scandaleux et offensant ne reflétait en rien les opinions du groupe ». IAC a expliqué que « malheureusement, l’employée en question n’est pas joignable sur son vol international, mais qu’il s’agit d’un sujet très sérieux pour lequel il faut prendre des actions appropriées ».

Depuis lors, toute mention à Justine Sacco a été retirée du site. Sans doute pour lui faire comprendre qu’elle peut chercher un autre emploi.