Journée mondiale des réfugiés : plus de trois millions en Afrique

Le nombre de réfugiés dans le monde a augmenté pour la quatrième année consécutive. Ils étaient près de 16,7 millions en 2013, soit 1,5 million de plus qu’en 2012. L’Afrique compte près de trois millions de réfugiés en 2013, seulement 170 000 d’entre eux ont pu regagner leur foyer l’année dernière.

Les nombreux conflits en Afrique, notamment au Mali, en République centrafricaine et au Soudan du Sud, ont augmenté le nombre de réfugiés sur le continent pour la quatrième année consécutive, rapporte RFI.

Le Kenya fait parti des cinq pays, accueillant le plus de réfugiés dans le monde. En effet ce pays compte plus de 500 000 exilés. Une grande partie d’entre eux sont des Somaliens qui ont fui la guerre civile depuis le début des années 1990.

A cause de la menace terroriste, le gouvernement kényan avait ordonné, en mars 2014, à tous les réfugiés urbains de se rendre dans les camps de Dadaab ou Kaluma, proches de la frontière somalienne. Ceux qui parmi eux ne s’y étaient pas rendus ont été arrêtés dans le cadre de l’opération Usalama. Des milliers de personnes ont ainsi été arrêtées dans le quartier somalien d’Eastleigh, à Nairobi, avant d’être envoyées dans ces camps.

350 réfugiés, considérés comme immigrés clandestins, ont quant à eux été expulsés vers Mogadiscio, par avion. Les politiciens kényans pointent du doigt le camp de Dadaab, qu’ils considèrent désormais comme étant un réservoir à terroristes.

Le camp de Menteo, au Burkina Faso, accueille des réfugiés maliens qui ont fui l’occupation islamiste et les combats du nord du Mali. Ils seraient 137 000 dans des camps du Burkina Faso, du Niger ou de la Mauritanie.

Au Soudan du Sud, 95 000 personnes sont réfugiés dans les camps de l’ONU, selon l’organisation, suite au conflit qui a éclaté, en décembre 2013, entre le président Salva Kiir et son rival Riek Machar.