Journalistes de RFI tués : la revendication d’AQMI « plausible », selon Fabius

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a jugé ce jeudi que la revendication d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), qui a affirmé mercredi avoir tué les deux journalistes de RFI, est « plausible ».

Invité de la chaîne d’information continue I-télé, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a jugé « plausible » la revendication d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) qui a affirmé mercredi dans un communiqué avoir tué les deux journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon. « Nous sommes en train de la vérifier, mais elle semble plausible », a déclaré Laurent Fabius à la chaîne d’information continue.

Les deux journalistes ont été abattus froidement dans la localité de Kidal, fief du Mouvement national de libération pour la l’Azawad (MNLA). Selon les derniers éléments de l’enquête au Mali, un responsable touareg soupçonné d’avoir planifié leur enlèvement a été identifié. AQMI, organisation terroriste responsable de l’enlèvement de nombreux Occidentaux, a précisé dans un communiqué les avoir tués « en réponse aux crimes commis par la France contre les Maliens ».

RFI a organisé dans ses locaux un hommage à ses deux journalistes aguerris dont le professionnalisme et le sérieux ont été loués par leurs pairs en France, mais aussi partout en Afrique. Pour tous ceux qui les connaissaient, l’incompréhension, la colère et l’indignation demeurent.