Jour de fête…pour les francophones

Le monde fête la langue française, le 20 mars, à l’appel de l’Organisation internationale de la Francophonie. Comme chaque année depuis 2000, l’organisation internationale met en ligne un site qui recense tous les événements organisés à cette occasion sur la planète.

Le 20 mars est décrété Journée mondiale de la Francophonie par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Une date qui correspond à la création, en 1970 à Niamey (Niger), de l’Agence intergouvernementale de la francophonie (AIF). Une date qui, pour Abdou Diouf, le Secrétaire général de l’OIF, « est devenue pour tous les francophones, sur les cinq continents, le symbole de notre appartenance commune, fièrement et librement revendiquée, au monde francophone « .

Quel meilleur outil qu’Internet pouvait concrétiser ce lien entre les  » 170 millions de locuteurs du français à travers le monde  » ? L’OIF possède son adresse sur le web, mais comme chaque année à l’approche du 20 mars, elle met en ligne un site qui recense les milliers de manifestations prévues dans le monde à l’occasion du jour de fête. Un jour de fête qui se prolongera parfois sur plusieurs semaines.

Annuaire des festivités

Du grand concert organisé le 20 mars à la Maison de la radio à Paris, au café littéraire organisé le même jour à Johannesburg (Afrique du sud), la moindre festivité est répertoriée sur le site de l’AIF. L’événement le plus anodin a droit à une fiche détaillée indiquant la date et le lieu de sa tenue, les thèmes abordés, les participants, les contacts et les autres manifestations qui y sont reliées.

On apprend ainsi que le 18 mars dernier, à Douala (Cameroun), a eu lieu l’élection de Miss Francophonie. Un événement qui consistait pour  » un jury de la Francophonie à sélectionner parmi 30 candidates celle qui répondait entièrement à l’idéal francophone  » ! Prêt d’un millier de manifestations sont ainsi recensées sur le site pratique et exhaustif de l’AIF.

Fête des francophiles

Il faut dire que la fête ne concerne pas les seuls membres de l’OIF (56 Etats) mais tous les pays qui se considèrent un tant soit peu francophiles. Sur les vingt-six Etats africains appelés à abriter des manifestations culturelles, huit ne sont pas membres de l’organisation internationale. Au final, près de la moitié des participants conviés à la fête n’appartiennent pas à l’OIF (110 pays, 56 OIF). Le nombre important d’événements prévus s’explique également par le fait que la journée de la Francophonie est appelée à s’étendre sur plusieurs semaines. Un concert hommage au chanteur Jacques Brel, sobrement intitulé  » Journée internationale de la Francophonie 2003 à l’Unesco », doit ainsi se tenir le 1er avril prochain.

Visiter le site.

Lire aussi :

La Francophonie, laboratoire de la mondialisation.