JO de Pékin : Rachida Ouerdane, le judo dans la peau

La judokate Rachida Ouerdane défendra les couleurs de l’Algérie aux Jeux Olympiques de Pékin. La jeune femme, qui s’illustre chez les – de70 kilos, a arraché avec brio sa qualification lors des championnats d’Afrique de judo à Agadir (Maroc). Portrait.

Rachida Ouerdane fait partie de cette génération d’athlètes qui osent braver les moments difficiles. Pas besoin d’avoir l’œil du maître pour remarquer sa hargne et sa rage de porter haut l’emblème national. Cette judokate est née le 2 mai 1979 dans la région des Ouadhias, située à 35 kilomètres au Sud du chef-lieu de wilaya de Tizi-Ouzou (Kabylie).

La 1ere Dan, qui a gravi les échelons sportifs en un temps record, commence sa carrière alors qu’elle est encore à l’école. De 1987 à 2000, elle défend les couleurs du Djurdjura club Ouadhias sous la coupe de deux grands entraineurs : Yaker Mohand Amrane et Mokah Mourad. De 2000 à 2008, elle défend les couleurs du Mouloudia club d’Alger (MCA) et est licenciée à AS Vauréal (France) depuis 2004.

Moisson de médailles

Avec son 1,73 m, Rachida Ouerdane, qui évolue chez les – de 70 kilos, est une géante dans le judo. Grande par la taille, donc, mais aussi grande par son talent : sa force et sa dextérité dans ses saisies font d’elle une athlète hors pair. Son ancien coach Moukah Mourad ne tarit d’ailleurs pas d’éloges à son égard. « C’est une athlète accrocheuse à souhait et qui ne rechigne point devant l’effort, ce qui lui prédestine un bon avenir dans le judo », estime-t-il.

La preuve en médailles. Lors des neuvièmes Jeux Africains qui se sont déroulés à Alger (Algérie) en 2007, la première médaille d’or du pays organisateur est venue de Rachida Ouerdane. Elle avait alors battu en finale la Sénégalaise Gisèle Mendy. Lors des Championnats d’Afrique de judo d’Agadir (Maroc), en mai dernier, la judokate a récidivé. Elle a décroché la médaille d’or qui lui a permis d’obtenir sa qualification pour les Jeux Olympiques de Pékin (Chine), qui se tiendront du 8 au 24 août.

Forte de ses trois titres de championne d’Afrique et de sa médaille d’argent aux Jeux Méditerranéens, Rachida Ouerdane a prouvé qu’elle avait bien des atouts pour briller à Pékin. L’occasion d’effacer ses deux participations infructueuses aux JO ?