Jean Dominique Okemba, homme d’Etat et de réseaux

Alors que tous les regards convergent sur les échéances électorales congolaises, Afrik.com a choisi de donner un coup de projecteur sur plusieurs personnalités à même d’avoir une influence directe sur le cours des événements. Premier d’entre eux, Jean Dominique Okemba est un militaire et homme politique congolais, neveu du Président Sassou Nguesso, par ailleurs Secrétaire général du Conseil de Sécurité Nationale.

Depuis la prise du pouvoir par le Président Sassou Nguesso, Jean Dominique Okemba (en abrégé JDO) joue un rôle clé dans la politique et la sécurité de son pays. Nommé conseiller spécial du Président à la fin de 1997, il a entamé diverses missions diplomatiques qui lui ont permis d’acquérir une connaissance fine des pays voisins et une confiance totale de la part du Président congolais. Sa position lui a permis en outre de comprendre la complexité des rapports politiques entre Etats et au sein de chaque nation. Ce qui lui donne aujourd’hui un rôle singulier dans l’entourage du chef de l’Etat.

Jean Dominique Okemba est un homme discret dans un monde où la communication sature les médias. Il est pourtant au confluent de multiples canaux d’informations qui font de lui l’homme le mieux informé du Congo, et lui donnent un pouvoir certain. Véritable Grand maître en second (après Denis Sassou Nguesso lui-même) de la Grande Loge du Congo, il conçoit son rôle comme une fonction de dialogue et d’apaisement, défendant une vision humaniste de la société congolaise, à l’exemple de son engagement associatif dans la promotion de la santé, y compris la lutte contre le sida et les maladies sexuellement transmissibles, mettant notamment l’accent sur les besoins des zones rurales et la santé communautaire.

Sa loyauté au Président n’a jamais été mise en cause et c’est pour cela qu’il a été plusieurs fois la cible d’attaques violentes de certains adversaires jalousant son influence. Homme de missions secrètes, il focalise les fantasmes de ceux qui croient devoir le redouter, mais son attachement à la stabilité du Congo ne peut pas être reproché à l’homme qui a été chargé, depuis presque 20 ans, d’en assurer la sécurité intérieure.

Et c’est probablement le rôle particulier de ce grand serviteur de l’Etat congolais que l’ambassadeur de France Jean François Valette voulut saluer en proposant que le vice-amiral Okemba soit promu, en 2011, dans l’Ordre de la Légion d’honneur.

A la fois indispensable et prudent, alerté de tout et veillant à tout, rigoureux dans sa démarche et diplomate dans ses méthodes, Jean Dominique Okemba aura un rôle central dans la partie politique qui se joue à Brazzaville, cette année. Aux côtés du Président Denis Sassou Nguesso aussi bien que de son possible successeur, JDO sera indispensable pour assurer le déroulement pacifique du scrutin congolais et de ses suites.