Jean-Baptiste Richardier (Handicap International)

Mines antipersonnel : les Etats-Unis n’ont aucune excuse !

En 1992, Handicap International a fondé avec cinq autres organisations, la Campagne Internationale pour Interdire les Mines.

Mines antipersonnel : les Etats-Unis n’ont aucune excuse !

En 1992, Handicap International a fondé avec cinq autres organisations, la Campagne Internationale pour Interdire les Mines, Prix Nobel de la Paix. A l’occasion de la réunion annuelle des membres de ce réseau, qui se tiendra à Washington les 8 et 9 mars prochains, Handicap International lancera une nouvelle action pour interpeller le gouvernement américain.

Les trois-quarts des pays du monde, cent trente-neuf exactement, ont désormais adhéré au Traité d’interdiction des mines. Parmi les récalcitrants : les Etats-Unis d’Amérique, première puissance démocratique mondiale !

Non seulement les Etats-Unis n’ont pas signé le Traité, mais ils revendiquent encore publiquement le droit d’utiliser des mines et en possèdent près de 11,3 millions, au quatrième rang mondial derrière la Chine, la Russie et la Biélorussie.

Le continent africain, lui, est affecté plus que toute autre région du monde par le problème des mines antipersonnel. Vingt-trois Etats africains ont eu à déplorer des victimes de mines depuis 1999.

Le refus des Etats-Unis de se rallier au mouvement d’interdiction des mines n’est pas acceptable, c’est pourquoi nous délivrerons prochainement au nouveau président américain, George W. Bush, un message clair, vigoureux, et pourquoi pas insolent. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de ce nouveau combat.

Lire aussi La Centrafrique intègre ses handicapés :

Dr. Jean-Baptiste Richardier

Codirecteur de Handicap International.